Un Riche Russe Pourrait Saisir la Fédération Internationale de Tir Sportif

0

Vous qui pensiez que la FIFA était la fédération sportive la plus scandaleuse, une autre organisation vient de lui voler la vedette.

La Fédération Internationale de Tir, ISSF, qui est parmi les 35 organisations olympiques, a une histoire qui fait vraiment concurrence à la FIFA.

Ce week-end l’ISSF tient un congrès à Moscou, mais les délégués, y compris John Hansen, Président de l’Union de Tir Danoise, ne sont pas complètement conscients de ce qui se va se passer en Russie.

Rien n’a été annoncé, mais John Hansen a dit à Ekstra Bladet, qu’il ne serait pas surpris si, à ce week-end, l’ISSF avait soudainement un nouveau président. En fait, c’est ce que les rumeurs disent. Si cela était vrai, ce serait un véritable putsch.

Ekstra Bladet est en possession d’un certain nombre de documents provenant du milieu du tir international qui raconte la même histoire : à savoir que l’un des hommes les plus riches de la Russie, le milliardaire Vladimir Lisin prendrait la présidence de l’ISSF, alors que le mandat du président actuel, le mexicain Olegario Vazques RANÀ, n’expire que dans 2 ans.

Mais les actes du passé sont en train de rattraper le mexicain, qui, en coopération avec une famille allemande à Munich, a dirigé la Fédération de Tir depuis 1980.

En effet, Vasques RANÀ a été élu président pour la première fois il y a 36 ans. Par la même occasion, Horst Schreiber a été élu Secrétaire Général et le siège social situé à Munich, la ville natale de Schreiber. Leur partenariat durera jusqu’au décès de Horst Schreiber en 2010. Cependant, ce décès n’impactera pas les procédures, puisque Franz Schreiber – le fils de Horst – reprendra le poste de Secrétaire Général sans élections.

Quotidiennement Franz est aidé par son frère, Wolfgang, qui contrôle les activités médiatiques de l’ISSF. L’épouse de Franz – Brigitte Schreiber – prend en charge les opérations quotidiennes au siège, ainsi que les opérations de la Fédération.

moscow 5

L’année dernière, l’organisation « Play The Game » a fait une étude de la situation dans les 35 fédérations de la Famille Olympique. L’étude a pris compte la transparence, le processus démocratique, les flux de trésorerie et de la solidarité. L’ISSF a obtenu la 35ème et dernière place. L’échec fût cuisant sur presque tous les paramètres.

Très peu savent ce qui se passe dans la Fédération de Tir, à part Vasques RANÀ et la famille Schreiber. Et ce, bien que la Fédération reçoive chaque année des millions en subventions du CIO. Mais les comptes de la fédération ne sont pas publics, et les rapports d’audits jamais publiés.

Après le tsunami  dû au rapport de « Play the Game » et suite aux nombreux cas de la FIFA et d’autres associations, le CIO a resserré les exigences pour les 35 fédérations lors d’une réunion de son conseil d’administration en décembre dernier.

D’ici fin 2016, toutes doivent avoir introduit des réformes qui favorisent la transparence, les élections démocratiques et la publication d’audit qui répondent aux normes internationales.

Ceci n’est évidemment pas pour plaire à Vasques RANÀ . Le mexicain de 82 ans devrait donc profiter du congrès de Moscou pour démissionner et laisser la barre à son vice-président, Vladimir Lisin, qui est également président de la Fédération de Tir Européenne, Président de la Fédération Tir Russe et vice-président du Comité d’Olympique Russe. Ainsi Vasques RANÀ  deviendrait président honoraire de l’ISSF.

Le président de la Fédération de Tir Danoise ne se plaindrait pas si Lisin venait à prendre la présidence.

  • « Nous avons vraiment besoin de changement – l’ISSF est très fermée, et s’il doit y avoir la transparence, il faut que le président actuel démissionne. Nous ne savons même pas ce qui va se passer lors du congrès. Et à l’origine, il n’était pas censé ‘avoir lieu à Moscou, mais à Rio, l’hôte des Jeux Olympiques. Mais ils ont annulé  Rio pour des raisons économiques. Les chambres d’hôtel étaient trop chères. Au lieu de cela, le congrès a été soudainement déplacé à Moscou, mais je ne sais pas qui va payer », dit John Hansen.

Il dit aussi que lui et ses collègues nordiques ont à plusieurs reprises essayé de promouvoir la démocratie dans l’ISSF, mais il a été difficile de changer quoi que ce soit.

  • « Nous pouvons vivre avec Vladimir Lisin en tant que nouveau Président, parce que cela nous donnera un espoir pour une plus grande transparence, et quoiqu’il arrive,  c’est un homme passionné par le sport. »

Vladimir Lisin fait partie au cercle du président russe Vladimir Poutine. Lisin possède des usines sidérurgiques et des entreprises dans de grandes parties de l’Europe et aux États-Unis. Il possède également l’ancienne usine sidérurgique de Frederiksværk, maintenant appelé Dan Steel A / S.

Si, comme prévu, Lisin devient le nouveau président de l’ISSF, il obtiendra probablement par la même occasion un siège au sein du CIO, où les Russes ont déjà trois sièges. Cela s’inscrit dans la politique du président Poutine, qui cherche à favoriser le plus possible la position de la Russie dans les organisations sportives internationales.

Ekstra Bladet

print
Share.

About Author

Leave A Reply